L'identité internationale de l'Union européenne

un pouvoir normatif dans le jeu politique mondial

Ian Manners

Publikation: Bidrag til bog/antologi/rapportBidrag til bog/antologiForskning

Resumé

Depuis la fin de la Guerre froide, les tentatives de définir l'identité internationale de l'Union européenne (UE) dans le jeu politique mondial ont soulevé autant d'interrogations qu'elles n'ont fourni de réponses. Avant l'invasion américaine en Irak au printemps 2003, ces questions ne suscitaient pas grand intérêt en dehors du monde académique. Depuis lors, une multitude d'ouvrages dédiés à l'Union européenne se sont, en général, focalisés sur les dichotomies entre « ancien » et « nouveau », « postmoderne » et « moderne », « européanistes » et « atlantistes », « vénusiens pacifiques » et « martiens conquérants », « pouvoir civil » et « pouvoir militaire », « soft power » et « hard power », ainsi qu'entre « centre » et « périphérie ».

Le présent article tente de s'écarter de ces discours dichotomiques en étudiant l'identité internationale de l'UE à travers l'idée de pouvoir normatif. Les arguments exposés viendront étayer la thèse selon laquelle, pendant l'ère post-Guerre froide, l'UE a de plus en plus tenu lieu de pouvoir normatif en politique internationale et ce, même si cette conceptualisation est quelque peu mise à mal depuis l'invasion de l'Irak et la Stratégie européenne de sécurité de 2003.

OriginalsprogFransk
TitelEurope, puissance tranquille? : Rôle et identité sur la scène mondiale
RedaktørerBernhard Adam
Udgivelses stedBrussels
ForlagEditions Complexe
Publikationsdato2007
StatusUdgivet - 2007
Udgivet eksterntJa

Citer dette

Manners, I. (2007). L'identité internationale de l'Union européenne: un pouvoir normatif dans le jeu politique mondial. I B. Adam (red.), Europe, puissance tranquille?: Rôle et identité sur la scène mondiale Brussels: Editions Complexe.
Manners, Ian. / L'identité internationale de l'Union européenne : un pouvoir normatif dans le jeu politique mondial. Europe, puissance tranquille?: Rôle et identité sur la scène mondiale. red. / Bernhard Adam. Brussels : Editions Complexe, 2007.
@inbook{ca7f76e0cc9811de9f7c000ea68e967b,
title = "L'identit{\'e} internationale de l'Union europ{\'e}enne: un pouvoir normatif dans le jeu politique mondial",
abstract = "Depuis la fin de la Guerre froide, les tentatives de d{\'e}finir l'identit{\'e} internationale de l'Union europ{\'e}enne (UE) dans le jeu politique mondial ont soulev{\'e} autant d'interrogations qu'elles n'ont fourni de r{\'e}ponses. Avant l'invasion am{\'e}ricaine en Irak au printemps 2003, ces questions ne suscitaient pas grand int{\'e}r{\^e}t en dehors du monde acad{\'e}mique. Depuis lors, une multitude d'ouvrages d{\'e}di{\'e}s {\`a} l'Union europ{\'e}enne se sont, en g{\'e}n{\'e}ral, focalis{\'e}s sur les dichotomies entre « ancien » et « nouveau », « postmoderne » et « moderne », « europ{\'e}anistes » et « atlantistes », « v{\'e}nusiens pacifiques » et « martiens conqu{\'e}rants », « pouvoir civil » et « pouvoir militaire », « soft power » et « hard power », ainsi qu'entre « centre » et « p{\'e}riph{\'e}rie ».Le pr{\'e}sent article tente de s'{\'e}carter de ces discours dichotomiques en {\'e}tudiant l'identit{\'e} internationale de l'UE {\`a} travers l'id{\'e}e de pouvoir normatif. Les arguments expos{\'e}s viendront {\'e}tayer la th{\`e}se selon laquelle, pendant l'{\`e}re post-Guerre froide, l'UE a de plus en plus tenu lieu de pouvoir normatif en politique internationale et ce, m{\^e}me si cette conceptualisation est quelque peu mise {\`a} mal depuis l'invasion de l'Irak et la Strat{\'e}gie europ{\'e}enne de s{\'e}curit{\'e} de 2003.",
author = "Ian Manners",
year = "2007",
language = "Fransk",
editor = "Bernhard Adam",
booktitle = "Europe, puissance tranquille?",
publisher = "Editions Complexe",

}

Manners, I 2007, L'identité internationale de l'Union européenne: un pouvoir normatif dans le jeu politique mondial. i B Adam (red.), Europe, puissance tranquille?: Rôle et identité sur la scène mondiale. Editions Complexe, Brussels.

L'identité internationale de l'Union européenne : un pouvoir normatif dans le jeu politique mondial. / Manners, Ian.

Europe, puissance tranquille?: Rôle et identité sur la scène mondiale. red. / Bernhard Adam. Brussels : Editions Complexe, 2007.

Publikation: Bidrag til bog/antologi/rapportBidrag til bog/antologiForskning

TY - CHAP

T1 - L'identité internationale de l'Union européenne

T2 - un pouvoir normatif dans le jeu politique mondial

AU - Manners, Ian

PY - 2007

Y1 - 2007

N2 - Depuis la fin de la Guerre froide, les tentatives de définir l'identité internationale de l'Union européenne (UE) dans le jeu politique mondial ont soulevé autant d'interrogations qu'elles n'ont fourni de réponses. Avant l'invasion américaine en Irak au printemps 2003, ces questions ne suscitaient pas grand intérêt en dehors du monde académique. Depuis lors, une multitude d'ouvrages dédiés à l'Union européenne se sont, en général, focalisés sur les dichotomies entre « ancien » et « nouveau », « postmoderne » et « moderne », « européanistes » et « atlantistes », « vénusiens pacifiques » et « martiens conquérants », « pouvoir civil » et « pouvoir militaire », « soft power » et « hard power », ainsi qu'entre « centre » et « périphérie ».Le présent article tente de s'écarter de ces discours dichotomiques en étudiant l'identité internationale de l'UE à travers l'idée de pouvoir normatif. Les arguments exposés viendront étayer la thèse selon laquelle, pendant l'ère post-Guerre froide, l'UE a de plus en plus tenu lieu de pouvoir normatif en politique internationale et ce, même si cette conceptualisation est quelque peu mise à mal depuis l'invasion de l'Irak et la Stratégie européenne de sécurité de 2003.

AB - Depuis la fin de la Guerre froide, les tentatives de définir l'identité internationale de l'Union européenne (UE) dans le jeu politique mondial ont soulevé autant d'interrogations qu'elles n'ont fourni de réponses. Avant l'invasion américaine en Irak au printemps 2003, ces questions ne suscitaient pas grand intérêt en dehors du monde académique. Depuis lors, une multitude d'ouvrages dédiés à l'Union européenne se sont, en général, focalisés sur les dichotomies entre « ancien » et « nouveau », « postmoderne » et « moderne », « européanistes » et « atlantistes », « vénusiens pacifiques » et « martiens conquérants », « pouvoir civil » et « pouvoir militaire », « soft power » et « hard power », ainsi qu'entre « centre » et « périphérie ».Le présent article tente de s'écarter de ces discours dichotomiques en étudiant l'identité internationale de l'UE à travers l'idée de pouvoir normatif. Les arguments exposés viendront étayer la thèse selon laquelle, pendant l'ère post-Guerre froide, l'UE a de plus en plus tenu lieu de pouvoir normatif en politique internationale et ce, même si cette conceptualisation est quelque peu mise à mal depuis l'invasion de l'Irak et la Stratégie européenne de sécurité de 2003.

M3 - Bidrag til bog/antologi

BT - Europe, puissance tranquille?

A2 - Adam, Bernhard

PB - Editions Complexe

CY - Brussels

ER -

Manners I. L'identité internationale de l'Union européenne: un pouvoir normatif dans le jeu politique mondial. I Adam B, red., Europe, puissance tranquille?: Rôle et identité sur la scène mondiale. Brussels: Editions Complexe. 2007